Zéphyrs (ré)embrasés (28)

Cet hiver, ça n’allait pas très bien entre ces habitants de Lambersart.

Mais hier, j’ai eu le bonheur de constater que tout s’était arrangé, que les zéphyrs s’étaient de nouveau embrasés, ce qui confirme que des terres brûlées donnent parfois du blé de compétition. Pour preuve, la vigueur de la glycine qui masque en partie les ébats de nos amis.