Des voitures brûlées

La grippe est passée, puis la gastro ; c’est maintenant la période des voitures brûlées. Curieusement, je n’en ai vu aucune à Nevers, ni à Paris, au cours de mes récentes déambulations. La métropole lilloise doit être un foyer de contagion.

Bois Blancs : 1

Le long de la voie ferrée entre Ronchin et Lille : 2

Pont de Bois, Villeneuve-d’Ascq : 3