Déhanché

En haut lieu, on sait. On sait l’attrait vénéneux des arrière-mondes, alors on y met des barrières. Pour décourager les corps libres. Ce sont des barrières faites pour être contournées, entre lesquelles on se faufile avec un gracieux déhanché. Viens contourner les barrières avec moi. Danse avec moi, et quand je fermerai les yeux pour la dernière fois je sourirai d’avoir baigné dans ta lumière, j’aurai fini par oublier l’agressive profusion du réel – où je ne veux que toi.