In the kitchen (21)

On en apprend tous les jours. Je viens de découvrir que l’on trouve dans plusieurs villes de France une Vierge Marie dont l’appellation (j’allais dire le cépage) est Notre-Dame de la Bonne Mort et de toute peine. Elle a notamment une chapelle à l’entrée du cimetière d’Hellemmes, sous le diminutif (tout étant relatif) de Notre-Dame de la Bonne Mort. Pour ceux qui n’y connaîtraient rien en bondieuseries, P.P.N. signifie « Priez pour nous » – à cette lumière, mon interjection JMJ (pour Jésus Marie Joseph) ne semble pas une telle hérésie.

Il existe même une Prière à Notre-Dame de la Bonne Mort et de toute peine, dont voici un court extrait : « Ô Marie, Nous te prions aujourd’hui, pour tous ceux et celles qui souffrent dans leur âme ou dans leur corps, et qui désespèrent. (…) Pour ceux qui se laisseraient ou se feraient mourir, pour ceux qu’enlèverait une mort subite ou violente, nous te prions. » (Église St-Porchaire, Poitiers). J’ai découvert ce très beau texte sur un PDF en ligne intitulé « Et si on se faisait un carême sympa » (vous n’avez qu’à cliquer si vous ne me croyez pas). PPM, mes frères et sœurs, PPM, j’ai mal dehors, j’ai mal dedans alors PPM sans parcimonie, s’il vous plaît.