L’art (52)

J’ai découvert à Pérenchies cette œuvre d’art qui semble plutôt mal assise et j’ai profité de ce que ses heureux propriétaires sont manifestement partis en vacances pour la prendre en photo sans risque de désagréments – quand je suis prise sur le fait, je suis généralement confrontée à deux types de réaction : 1. des regards suspicieux, voire hostiles, quand les propriétaires ou locataires pensent que je fais des repérages pour voler nuitamment leurs œuvres d’art, sabots de façade et autres chalets du nord (or je sais apprécier la beauté sans souhaiter la posséder – je vous en prie, gardez ces zéphyrs embrasés, ces Mickey maison, il me suffit pour être heureuse de pouvoir venir les voir parfois comme d’autres vont au musée) ; 2. la phrase « Ça ne se fait pas de prendre la maison des gens en photo », à laquelle il y aurait beaucoup à objecter, références culturelles et articles de loi* confondus – par ailleurs, vous admirerez la formule « la maison des gens » ; elle m’évoque des concepts communistes tels que le Palast der Republik à Berlin ou la Maison du Peuple à Bruxelles.

* La Cour de cassation a décidé dans l’arrêt n° 516 en date du 7 mai 2004 que « Le propriétaire d’une chose ne dispose pas d’un droit exclusif sur l’image de celle-ci ; il peut toutefois s’opposer à l’utilisation de cette image par un tiers lorsqu’elle cause un trouble anormal ». Quel trouble anormal ce blog pourrait-il causer à vos Rideaux & Voilages ou à tout autre de vos biens matériels par ailleurs fièrement exposés aux regards des passants, je me le demande bien.