Mal assis, là (48)

Nous avons déjà évoqué le confort dans l’exercice du deal. Deux des trois salons en plein air ci-dessous sont des repaires de mauvais garçons – que cela reste entre nous. Le premier se trouve à l’entrée d’une rue condamnée, à Roubaix. Quand le Scarface du coin m’a demandé ce que je photographiais, j’étais heureuse de pouvoir dire : Le chat. De l’enfilade de jardins en friche à l’arrière des maisons sortaient des fantômes émaciés et titubants. J’ai dit au revoir et bonne fin de journée. J’ai tâché de ne pas me retourner 37 fois avant d’avoir atteint le coin de la rue, mais c’était un gentil Scarface.

(Photos prises à Roubaix, donc, à Wazemmes et à Ronchin.)