Saturday Night Fever (62)

Vous êtes nombreux-ses à me réclamer un créneau d’un samedi par mois, sur le modèle d’émissions radiophoniques très prisées telles que « Le choix des auditeurs » tous les vendredis dans Allegretto ou France Musique est à vous ! (le point d’exclamation n’est pas de moi) qui est diffusée au moment où j’écris ces mots – tout à l’heure, j’ai éteint après qu’une fillette à la voix horripilante a demandé une musique sur les pompiers (mais oui) et que l’équipe a choisi L’oiseau de feu (pauvre Stravinsky).

Tel est l’esprit de l’époque, le public veut s’entendre à la radio, se voir sur scène, sentir rouler sa prose à la pointe de son bon vieux stylo FR3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie de 1987. Je ne peux qu’encourager ce bel esprit DIY, et inviter les volontaires à créer leur propre blog mais non, non et non, il n’y aura pas de « Saturday Night Fever des Colombophiles » un samedi par mois sur Anything Goes, vous rêvez. Vous continuerez de subir mes sept femmes formidables hebdomadaires ou vous irez danser ailleurs.

Heather Phillipson : Splashy Phasings – j’ai beaucoup hésité entre cette vidéo et celle-ci, de toute façon il faudrait une Fever entière pour cette merveilleuse artiste pluridisciplinaire vegan à l’humour fou

Frances-Marie Uitti : Double Choral (for Louis A)

Kría Brekkan (Kristín Anna Valtýsdóttir) : Wildering

April Larson : When You Fall Asleep

Boreal Network (Nicole Johnson) : This Is A Tornado Warning

Claudia Molitor : Schnalz (née en Allemagne, vit à Londres)

Ciarra Black : Hidden Conditions