Des animaux familiers

rien
que la solidité du sol sous mes semelles :
le reste est absorbé par la nuit poudreuse
et par le silence de la terre grasse dans les champs détrempés
jusqu’à ce que la silhouette des oies, des chevaux, des poules d’eau
s’esquisse dans les premières lueurs de la ville
alors je pense à ton sourire muet
qui a la présence réconfortante des animaux familiers