Nuisibles et grenouilles

Il y a des grenouilles en grand nombre ce matin, autour de cette île pleine de lapins – ce serait presque le paradis, n’étaient des groupes de joyeux promeneurs, qui s’interpellent d’une voix forte et rient aux éclats, et l’on serait en droit de se demander pourquoi ils se réunissent dans la nature, de si bon matin : ils font fuir les animaux. Ils ne doivent même pas imaginer qu’il y en a tant, par ici, d’ailleurs ils ne regardent rien autour d’eux puisqu’ils sont si pleins de leurs interactions. Je ne supporte plus les gens.

Quand ils s’éloignent, avec leur tintamarre sans grâce, la nature reprend sa joyeuse mélodie.

(Grenouilles enregistrées ce matin.)