Ciels (encore)

ce matin les constellations se dessinent nettement
comme s’il n’y avait pas de nuages là-haut
ni de brume sur le canal
et soudain je revois mon amour tendre la main vers le ciel
ici même un autre jour
non pas très tôt mais au crépuscule
et me demander si c’est bien l’étoile du berger, là
son autre main est dans la mienne comme un oiseau fragile
tout dans cet instant me suggère
la confiance qu’elle a en moi et je me promets que
je dédierai ma vie à la mériter