NPR 103 des joyeuses fêtes

Les joyeuses fêtes ne sont pas joyeuses pour les végétaux, ni pour les animaux non-humains, ni pour les humain-e-s que nous exploitons et qui fabriquent les montagnes d’artefacts dont nous avons besoin pour fêter l’anniversaire de Jésus dans les pays champions de la laïcité tels que Vive la République Vive la France. En fait, rien n’est jamais joyeux pour nos esclaves et possessions. Parfois, je me demande ce que les enfants apprennent sur leurs téléphones, s’ils ne sont pas capables de dire à leurs parents, « Mais enfin, vous n’allez pas tuer un jeune sapin pour m’offrir la magie de Noël ? Je m’en fous, qu’il y ait un sapin dans le salon, l’important c’est que j’aie le Mac-Ceci, l’Apple-Truc ou le Google-Cela ». Que font les jeunes censé-e-s sauver la planète ? N’ont-iels pas encore compris qu’un sapin fonctionnel est un sapin vivant (grave ton nom dessus si tu veux montrer qui est le boss, mais laisse-le t’oxygéner, irremplaçable jeune humain-e) ? Ce matin, j’ai accroché des NPR à des sapins morts municipaux devant une boucherie, devant un hôtel de ville et sur le rond-point d’un Lidl.

oui, c’est flou, il y avait beaucoup de vent et mon appareil est une merde (pourvu que le père Noël m’apporte le dernier iPhone, que je fasse des selfies avec mon pull de Noël moche made in Pakistan, qu’est-ce qu’on s’amuse bien) ; bref, ci-dessus Lidl et ci-dessous c’est le cadavre résineux ligoté à un poteau devant la boucherie (je ne peux me résoudre à mettre une photo de boucherie en ligne)

Et avec ceci ?