Prière n°11

Pour Pâques, je me suis offert 1h30’45 de beauté dématérialisée, à savoir les deux volumes de Music for Church Cleaners, de Áine O’Dwyer (ainsi vais-je pouvoir l’écouter ad lib. dans le train, le métro, l’avion, en courant, en écrivant, pour alterner avec mes autres obsessions musicales du moment, parmi lesquelles Karen Gwyer, qui rime plutôt bien avec Áine O’Dwyer, quoique leurs registres soient, pour une oreille docile – ce que n’est pas la mienne – plutôt éloignés). C’est du field recording, dans la mesure où l’on entend ce qui se passe dans l’église, notamment le passage de l’aspirateur (le titre de l’album n’est pas usurpé), ce dernier se mariant d’ailleurs très bien avec l’orgue. Vous pouvez entendre ici l’intégrale de cette merveille, avant de la télécharger légalement , puisqu’on ne la trouve nulle part ailleurs :

Prière n° 10 (avec petit c en couleur*)

cet après-midi j’ai couru avec Anna Meredith
dans la lumière explosive de la banlieue sud-ouest
qui gâchait toutes nos photos
jusqu’à ce que nous décidions de jouer
avec elle – ce fut une exultation de
jouer avec la lumière au milieu des champs
où personne ne nous aurait entendues crier
oh c’était rassurant d’être à deux :
nous avons bien ri, Anna Meredith et moi
surtout quand nous nous sommes perdues
un long moment nous aimons tellement ça
puis nous sommes rentrées toutes boueuses
d’avoir levé les jambes et prié le Jésus**

* Je numérote ainsi les patenôtres : prière n°X petit a / petit b / petit c. La prière est un exercice qui requiert la plus grande rigueur.
** J’ai trouvé cette expression tout à l’heure et je l’ai adoptée temporairement : ça change, j’aime bien le changement.

Anna Meredith : R-Type (eh oui, encore)

Prière n°9

Dans Une méditation, je vous ai promis qu’une prière suivrait. La voici déjà – vous ne prétendrez pas que je vous fais languir… J’ai repris la phrase qui m’est venue spontanément hier au réveil, « Qu’est-ce que vous voulez ? me promener indéfiniment dans votre petit train touristique ? » Elle est floue sur cette photo, je sais, mais je vous rappelle que la première image de mes prières/triptyques est juste une trace de la véritable performance poétique, qui consiste à laisser se désagréger des phrases dans l’espace public* alors laissez-moi tranquille, ok ? Non seulement il faut toujours tout vous expliquer mais en plus vous êtes vraiment désagréables.**

* Étonnamment, certains des premiers sont encore lisibles, malgré de généreuses intempéries.
** Vous êtes frustrés de ne pas mieux voir ce Christ de carrefour sur son Golgotha ? Avant que vous ne lâchiez une plume de pigeon, sachez que vous le verrez de plus près demain dans les Upper rooms & kitchens (oui, je spoile, ça vous apprendra).

Prière n°6 : sort et ressort

Aujourd’hui, rien ne s’est passé comme je le voulais quand j’ai entrepris de faire cette prière : la tempête, la police, un camping-car et autres éléments variés ont ruiné quelques-uns de mes plans. Je me suis dit que le sort s’acharnait contre moi et, m’entendant le penser, je me suis révoltée contre moi-même : Le sort, ça n’existe pas, Fanny, me suis-je tancée, c’est à toi de trouver des solutions, de montrer que tu as du ressort. Déplace les lignes sur ton story-board, fais preuve d’imagination et observe bien ce qui t’entoure, il y a forcément autre chose à faire. J’ai bien fait de m’écouter. La voici, cette foutue prière, merde.

Prière n°4

Hier nous avons rencontré deux jeunes femmes très sympathiques, Elvire et Laurence. J’ai parlé de Dieu avec elles en jouant aux fléchettes. C’était approprié. Je crains que les lancers de Joellyne et Brigitte n’aient détérioré le mobilier.

Prière n°2 : vs horoscope

Calmez vos pigeons, je vous prie. J’ai bien compris d’où vient votre confusion : certes, j’ai employé la même phrase (« tu vois des processus réversibles partout ») pour inaugurer mes deux nouvelles rubriques, mais il n’y a aucun rapport entre les Patenôtres et les Processus Réversibles. Pour vous éclaircir les idées, je me suis attelée dès ce matin aux numéros 2 des deux séries. Ça tombe bien, j’ai besoin de méditer (courir) et prier (scotcher) tous les jours, ces temps-ci. Je vais finir par perdre une rotule.

Vierge
Amour : Nous ne sommes pas en mesure de vous renseigner pour le moment. Astres muets. Revenez plus tard. Travail : C’est toujours la même histoire quand vous avez fini un manuscrit. Ressaisissez-vous, commencez-en un autre. Santé : Gaffe à vos rotules. Pieds : Ils vous mèneront à Wattignies ce matin. Le Chemin du Saint Sacrement pourrait vous apporter la paix.

Qu’est-ce que je disais ?