Espoir

Je suis soulagée qu’en 2016, il reste une institution capable de couronner un artiste qui ne soit pas plébiscité : jamais vu à la télé. Quand les Diapason d’Or attribuent un prix à Anna Netrebko (sans commentaire), cette semaine, l’Académie Charles Cros met en valeur Véronique Gens et l’incroyable Donatienne Michel-Dansac. Un espoir reste permis.

Georges Aperghis : Tourbillons (extrait, interprété par Donatienne Michel-Dansac).

Skylines

(Gare de triage de Délivrance, Lomme et Sequedin. Aussi magnifique schématisée sur les cartes que quand on la longe en courant, ce qu’il est possible de faire pendant des kilomètres. Détails à venir.)

(Les voies, aperçues depuis la rue du Vert Touquet, Sequedin.)

Circulation

(À la frontière de Lille et de Mons-en-Baroeul, il n’y a plus de bistrot. Même pas dans la rue Greuze. Les employés d’une grosse assurance ont une cantine en face de leurs bureaux, ils traversent l’avenue Virnot en petits paquets d’employés tous les midis – sans agent de circulation pour les protéger, les choux. Sinon, le coin est vraiment charmant, quand les fiers propriétaires des maisons Art Nouveau n’affichent pas leurs obédiences politiques sur leurs fenêtres, ce qui gâche parfois le paysage. L’automne, la place Alexandre Dumas peut même évoquer les années folles, si l’on fait abstraction des 4×4.)

John Zorn : Yesoma

14

Je n’aime pas les nombres pairs, pourtant il me faut constater qu’à ce jour, ma playlist Meredith Monk compte 214 pistes, soit 14 heures et 14 minutes de musique. Son dernier disque, On Behalf of Nature, paru sur l’excellent label ECM, est disponible depuis quelques jours et c’est un nouveau joyau.

Et, en ce 14 novembre, une excellente nouvelle m’est échue, qui n’est pas sans rapport avec ce qui précède et dont je pourrai sans doute dire plus dès la semaine prochaine, quand tout sera officiel…