Encore une coïncidence

Aujourd’hui, alors que j’apprends comment Meredith a vécu la lecture de mon livre (ce qui répond aux questions que je me pose aux pages 58 à 63 et surtout, page 137), paraît cet article dans Le Monde des Livres. Je me demande ce qu’elle en penserait…

Retour à la Forge

Je vous donne rendez-vous le vendredi 24 mai à 19h à la Forge (5 Place du Général de Gaulle, à Marcq-en-Barœul), librairie dont je me réjouis d’être la marraine. Je lirai des extraits de A happy woman en compagnie du violoncelliste Guillaume Lafeuille. S’il fait beau, peut-être investirons-nous la cour comme nous l’avons fait l’année dernière ; sinon, nous serons à l’intérieur comme ci-dessous en 2016, lors de l’inauguration de la librairie.

En attendant, n’oubliez pas de venir prendre une heure et un verre à l’Affranchie Librairie, vendredi 29 mars, comme proposé ici.

Libercourt here we come

Mon exposition Ligne 18 continue de se promener. Elle sera visible à partir du 23 mars à la Bibliothèque municipale Raymond Devos de Libercourt.

Le 6 avril, à 15h, je rencontrerai Canan Marasligil dans le cadre du festival MeltingPotch, organisé par l’association Mines de Culture(s), à la salle de l’Emolière de Libercourt : « Regards croisés sur le bassin minier. Fanny Chiarello et Canan Marasligil ont toutes deux été en résidence sur le territoire ces derniers mois. La rencontre entre ces deux auteures issues de deux univers différents permettra de croiser leurs regards sur le bassin minier. »

Un peu de presse

Merci à Catherine Painset pour cette chronique de A happy woman parue le 8 mars dans La Voix du Nord, soit un jour parfait : le lendemain de sa parution, qui se trouve être la… la ? la journée internationale des droits des femmes, bien sûr.

Je la remercie également de m’avoir invitée à proposer un coup de cœur dans la Voix de ce jour. J’ai choisi Bacchantes parce que c’est une nouveauté mais je conseillerais plutôt de lire tout Céline Minard.

Et maintenant que j’ai oublié (que j’ai, donc, cessé de me flageller d’avoir dit ceci ou de l’avoir dit comme cela), je peux bien me fendre d’un lien (disons ici) vers le replay de mon passage dans l’émission de Marie Richeux sur France Culture, Par les temps qui courent, le 26 février.

Quelques nouvelles

Lundi 25 février, j’enregistrerai une présentation du livre pour l’émission Dans quelle éta-gère sur France 2 (je vous indiquerai la date de diffusion en temps voulu, sauf si j’ai été nulle ou que je n’ai finalement pas trouvé de vêtements décents à porter pour l’occasion) et j’en parlerai mardi (26 février, donc) sur France Culture, dans l’émission Par les temps qui courent, de 21 à 22h – pour en savoir plus, cliquer ici.

(Hier, en service de presse avec colle en bâton.)

Audiovisuel, autres

Mardi 26 février, je jouerai dans un court-métrage de la réalisatrice brésilienne Janaina Wagner , actuellement au Fresnoy. J’y interpréterai la part féminine d’un loup-garou. Le 4 mars, je filmerai à l’aide d’une gopro le nouveau clip de notre amie Clémix, dans un décor de rêve que j’ai dégoté non pas derrière les fagots mais derrière une usine chimique. Frissons garantis.

Festivals et salons

Je serai au festival Meltingpotch à Libercourt le 6 avril, au Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale le 1er mai à Arras, et à la Comédie du Livre, qui se tiendra du 17 au 19 mai à Montpellier.
Le lancement lillois du livre, quant à lui, se fera en tout petit comité à l’Affranchie Librairie (anciennement Dialogue Théâtre) autour d’un verre de vin sélectionné sur mesure par le Caviste Curieux. Ce sera le vendredi 29 mars à 19h. Réservation fortement recommandée.

Monstrueuses coïncidences

Alors que je cherchais l’adresse postale d’ami-e-s pour mon service de presse, en l’occurrence celles des auteur-e-s Hélène Vignal, Martin Page et Coline Pierré, l’organisation calamiteuse de mes archives m’a menée sur le blog de Monstrograph, maison de micro-édition créée par Martin et Coline, et j’y ai découvert :

1. Ce minuscule article paru dans Le Monde le 13 novembre 2018 sur Les artistes ont-ils vraiment besoin de manger ? (que je vous présentais ici) ;

2. Les réponses au questionnaire de – devinez qui ? Hélène Vignal

As-tu vraiment besoin de manger, Hélène Vignal ?

Eh oui, la vie me comble toujours d’échos et de coïncidences.

Bibliomobi (la suite)

Le premier épisode de ma micro-série Signes est disponible sur l’application Bibliomobi. Dans cette histoire en quatre épisodes destinée aux adolescents, ma narratrice mène une enquête intimiste qui la fait constamment osciller entre occultisme et sentimentalisme. Dans le premier épisode, RAC 207, l’on trouve même, comme annoncé ici, un Chalet du Nord remarquable.

Bibliomobi (suite)

Je viens de terminer ma première série pour ados. Quatre textes qui se suivent et dessinent une espèce d’enquête psychologique, à défaut de rebondissements et revirements spectaculaires. Il s’agit d’une commande de l’AR2L, qui les rendra disponibles gratuitement sur l’application Bibliomobi, dont je vous ai déjà parlé. La commande n’était pas facile pour moi qui ai en horreur le principe même de la série, mais je suis plutôt contente du résultat. J’y ai fait entrer des chalets du Nord, particulièrement un chalet inspiré de celui-ci, qui se trouve à proximité du CHR, à Lille.

Derrière le chalet, une maison intégralement fascinante, comme le révèle cette vue immersive piquée sur un service de cartographie en ligne. Je ne voudrais pas vous priver de telles couleurs, d’où ma décision de vous livrer un billet dépareillé.

Un détail de la façade qui pourrait vous plaire – la perspective est pourrie mais je ne faisais pas très attention à ce genre de choses à l’époque où j’ai pris ces photos, en juillet 2016.

Bibliomobi

Connaissez-vous Bibliomobi, application de lecture mobile qui permet de télécharger gratuitement des œuvres numériques à partir d’un smartphone ? Je suis apparemment l’une des premières à avoir participé, à l’invitation de l’AR2L (Agence régionale du Livre et de la Lecture) Hauts-de-France et de la MEL (Métropole européenne de Lille), à un programme de saison puisqu’il propose aux 8-25 ans des contes de Noël. Vous me trouverez facilement sur le site qui présente la liste des téléchargements disponibles (d’autres sont encore à venir). Un aperçu :