Mal assis, là (13) spécial Brooklyn

Il m’a fallu un mois pour répondre en trois photos à la question essentielle posée ici et la réponse est oui. Je ne l’aurais pas cru à mon arrivée mais le bilan est sans appel, comme vous pourrez en juger par vous-même : l’on peut être mal assis, là aussi. Il n’y a pas de paradis sur terre pour nos fessiers délicats.